On En Parle – Le Blog

 

UNE BATTERIE AUX ALGUES POUR SURFER SUR INTERNET

A la Rédaction de On En Parle, on se passionne pour les nouvelles technologies et leur problématique.

Or, le problème de la technologie portative est notamment celle de la longévité des batteries. Mais que se passerait-il si la batterie d’une tablette ou un Smartphone était directement conçue pour durer et si son élément principal n’était plus un métal extrait d’une mine mais d’une ressource naturelle largement disponible partout dans le monde ? La production de batterie ne serait elle pas plus économiquement durable ?

Les Algues : Une Ressource Durable

C’est ce que pense en tout cas un scientifique, le professeur Dongkiang Yang de l’université chinoise de Qingdao, qui vient de mettre au point une batterie aux algues, en collaboration avec une équipe de chercheurs du Laboratoire de Los Alamos National au Nouveau Mexique.

D’après le professeur Dongkiang Yang, la composition chimique des algues peut produire jusqu’à deux fois plus d’énergie qu’une batterie traditionnelle. D’où son objectif : développer des nanofibres de carbone poreux à partir d’extraits d’algues.

 

Gros avantages des algues : elles se trouvent facilement dans les masses d’eau salées de toute la planète et se régénèrent en permanence, ce qui en fait une ressource durable.

 

« …Doubler L’autonomie Des Voitures Electriques… »

"Les matériaux à base de carbone sont les matériaux les plus polyvalents utilisés dans le domaine du stockage et de la conversion d'énergie", a t-il déclaré dans un communiqué. "Nous voulions produire des matériaux à base de carbone via un moyen vraiment "vert ". De telles batteries auraient en tout cas le potentiel de "doubler la portée des voitures électriques si le matériau cathodique est de qualité égale".

 

Le Dr Yang et ses collègues chercheurs, qui ont travaillé sur ce concept depuis 2015, reconnaissent qu'il y a encore du travail pour produire une batterie durable à base d'algues.

 

Mais s’ils y parviennent un jour, les algues, déjà reconnues comme «super aliment» sain, pourront peut-être bientôt alimenter à la fois votre corps et votre Smartphone !

 

source : http://www.acsh.org/news/2017/04/06/seaweed-may-power-your-cellphone-someday-11100

 

IMPOTS : LE PRELEVEMENT A LA SOURCE C’EST POUR DEMAIN

A la Rédaction, on aime se poser les bonnes questions. Notamment en ce qui concerne la vie pratique.

Or, côté impôts, le prélèvement direct entrera en vigueur le 1er janvier 2018.

Un bouleversement ? Pas si sûr.

Ce Qui Ne Change Pas 

 D’abord, comme avant, vous n’échapperez pas à la déclaration d’impôts, papier ou en ligne. Le prélèvement à la source ne change rien de ce point de vue.

Ce Qui Change

 

Le prélèvement à la source proprement dit commencera dès le 1er janvier 2018 et se matérialisera par une nouvelle ligne sur vos fiches de salaires : le montant de votre impôts sur le revenu prélevé chaque mois, mais dès cet été avec votre avis d’imposition, vous connaitrez le taux de votre prélèvement à la source. Mais vous pourrez choisir un taux neutre, qui ne révèle rien de votre imposition, pour plus de discrétion.

 Pour les salaires et pensions ce prélèvement prend la forme d’une retenue à la source.

Pour les autres revenus (BIC, BNC, BA, revenus fonciers) le prélèvement prendra la forme d’un acompte, c’est-à-dire un prélèvement mensuel ou trimestriel opéré par l’administration fiscale.

Les prélèvements sociaux seront payés avec l’acompte.

Pour les couples, vous pourrez choisir un taux commun ou deux taux individuels en fonction des revenus respectifs. Il suffira de le faire savoir au fisc cet automne.

En cas de changement dans votre foyer, déménagement, divorce, mariage, naissance ou baisse de revenus pourra être déclarée à tout moment au fisc. A la clé une modification de votre taux de prélèvement.

Le Prélèvement A La Source, De Source Sure ?

Attention, selon le résultat des élections présidentielles, le prélèvement à la source se verra peut-être renvoyé aux oubliettes ! En effet les candidats Fillon et Le Pen veulent le supprimer, Emmanuel Macron, lui, veut le tester pendant un an. Bref, le changement c’est pour demain… ou pas !

 

En pratique :

  • En 2017, les contribuables acquitteront sans changement l’impôt sur les revenus perçus en 2016
  • A compter de Janvier 2018, les contribuables acquitteront le prélèvement à la source sous la forme selon le cas, d’une retenue à la source ou de versements d’acompte.

 

LA REDACTION AIME  : LE CURCUMA

Le Curcuma, vous connaissez ? C'est cette épice ocre, originaire de l'Inde, aux multiples vertus, réputée excellente pour la santé.

Vous ne pourrez bientôt plus vous en passer et grand bien vous fasse !

Le Curcuma, c'est cette épice en poudre jaune orangé qui donne sa si belle couleur au Curry. C'est aussi une épice issue d'une racine, dont l'Inde est la principale productrice, et dont les bienfaits sont connus et utilisés depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique.

Or, si le Curcuma intéresse aujourd'hui la médecine occidentale et suscite l'intérêt des chercheurs, c'est parce qu'en plus d'être excellente pour la digestion, elle calme aussi les inflammations et serait réputée pour prévenir le cancer et protéger le cerveau de la maladie d'Alzheimer.

Avouez que vous commencez vous aussi à vous intéresser à cette petite poudre jaune-orange !

Cette petite touche d'exotisme culinaire n'est cependant pas complètement inconnue des médecins français puisqu'on en trouve mention dans les traités médicaux  dès le 18° siècle où il était recommandé contre les affections des yeux et de la peau, et il est toujours préconisé de nos jours contre les problèmes digestifs.

Curcuma Contre Cancer

Si le Curcuma est le centre de toutes les attentions aujourd'hui, c'est parce que l'un de ses principaux composants, la Curcumine, semble jouer un rôle important dans la prévention des cancers.

Cette molécule a en effet la capacité de lutter contre le stress oxydatif, responsable de la dégénérescence cellulaire, mais aussi contre l'inflammation chronique qui entraine des dysfonctionnements immunitaires et métaboliques en chaine, favorisant l'apparition de tumeurs.

En Chine, on l'emploie par exemple pour traiter les premiers stades du cancer de l'utérus. Il aurait également un effet positif contre le cancer de la peau et contre le cancer colorectal.

Mais attention : le Curcuma interagit avec la chimio : selon les molécules impliquées dans le traitement, mieux vaut le prendre à deux jours de distance avant et après le traitement car il pourrait en inhiber les effets. Ou les augmenter, voire améliorer la tolérance à la chimio, toujours selon les médicaments utilisés.

Ajouter du curcuma dans vos plats et vous lutterez plus efficacement contre le diabète

Le curcuma est l'ami de notre cerveau

Parce que la Curcumine favorise les capacités intellectuelle, elle intéresse les chercheurs dans la lutte contre la maladie d'Alzheimer. 

La Curcumine permet en effet au cerveau  d'éliminer la bêta-amyloïde et de réduire les fibrilles caractéristiques de cette pathologie. La Curcumine pourrait donc non seulement prévenir la maladie mais aussi contenir le processus une fois déclenché.

Des capacités qui pourraient en tout cas expliquer que les adultes de 70 à 79 ans sont 4,4 fois moins atteints par la maladie d'Alzheimer en Inde qu'aux Etats-Unis.

D'énormes qualités nutritionnelles

La liste est longue des qualités du Curcuma : il est riche en fibres et surtout en vitamines : B1,B2,B3,B6, B9, B12, C, E, K... il est également très riche en manganèse, en fer, en potassium, calcium, magnésium, cuivre et zinc.

N'en jetez plus ? Et pourtant si. Car le Curcuma aide aussi à faire baisser le taux de mauvais cholestérol, agit contre la maladie de Crohn, le syndrome du côlon irritable, et aide à lutter contre la bactérie pathogène Helicobacter pylori, responsable de l'ulcère gastroduodénal.

Ah et je ne vous l'ai pas encore dit ? Le Curcuma, c'est bon aussi pour se débarrasser de l'eczéma, de l'acné et du psorasis.

Avec une pincée de poivre...

Seul inconvénient, il ne suffit pas de parsemer ses plats d'un peu de Curcuma de temps en temps pour bénéficier pleinement de ses bienfaits.  

Les Indiens, eux, rajoutent du poivre long. La pipérine qu'il contient accroit notre capacité à bénéficier des vertus du Curcuma. Sauf que... la pipérine permet aussi d'assimiler des métaux lourds et peut fausser les dosages des médicaments... Mieux vaut donc recourir à certains compléments alimentaires qui ont été créés pour garantir une meilleure absorption du curcuma, sans les effets négatifs de la pipérine.

Quoi qu'il en soit, une cuillerée par jour (maximum) de curcuma associé à du poivre peut constituer une thérapie préventive douce. 

 
PRECAUTIONS

A éviter en cas de calculs biliaires, de grossesse ou de prise d'anticoagulants