Ne M’Appelez Pas “Madame” !

Share This

Et pourquoi pas vieille dondon, bobonne, ménagère voire mégère ?
Non, “Madame” c’est trop lourd à porter. C’est comme un sac de pierres que vous posez sur ma tête à chaque fois, qui alourdit mes pas, courbe mon âme et mon échine.

“Madame” , c’est une institution, un bâtiment, que dis-je ? un monument qui n’a plus d’âge parce trop d’années ! Sa façade est grise et son toit moussu.
Non merci, je vous prie de bien vouloir garder vos hommages surannés et de ne plus m’en affliger. Promis je ne vous en tiendrai pas rigueur.

copyright Valérie Zysman

Oh et puis ne m’appelez pas “Mademoiselle” non plus. Cette midinette à couettes ne me ressemble pas d’avantage. J’ai passé l’âge !

Si vous me croisez, dites-moi juste “Bonjour” ou souhaitez-moi le bonsoir.

Si vous me connaissez, m’appréciez, appelez-moi par mon prénom, voire par mon petit nom si nous nous connaissons assez.
Si vous m’aimez, appelez-moi d’un mot tendre, d’un oeil doux, laissez parler votre cœur, affublez-moi d’un ridicule charabia tout chamallow. Mais pas trop non plus!

Ou alors ne dites rien. Passez votre chemin, gratifiez moi d’un regard, d’un hochement de tête, léger pour ne pas vous abîmer le cou, offrez-moi votre sourire, ou bien restons chacun sur le chemin de nos pensées parallèles.

Inutile de me siffler, de me haranguer d’une onomatopée trop ordinaire, ne m’interpellez pas d’un nom “hein femme”. Ne me touchez pas si je ne vous y invite pas et ne me broyez pas les phalanges pour me prouver à quel point vous êtes fortement ridicule. Je ne vous considèrerais pas.

Saluez-moi simplement ou alors laissez-moi tout bonnement. Sachez lire ma tête hochée, mon regard dans le brouillard, mes yeux dans la poussière. Laissez-moi juste passer.
Laissez-moi à mon doux déni du temps. Laissez-moi mon flou, mon vague, ne comptez pas mes traits avant de vous lancer car je préfère l’être à l’avoir. Je vous en saurai gré.

Croisons-nous, donc, mais surtout ne m’appelez pas “Madame” .

No Commentaires

Laisser une Réponse