Le Travail de la Voix : L’articulation

Résumé de l’épisode précédent : La voix est comme un instrument, et comme tout instrument, il ne fonctionne bien que si vous en prenez soin, que vous l’entretenez et que vous en perfectionnez la maîtrise.

Une fois cela bien compris, il y a plusieurs composantes de la Voix sur lesquels vous pouvez agir :

  1. Le souffle
  2. L’articulation
  3. Le silence

L’ARTICULATION

Pas de doute, savoir dire « Ku Klux Klan, Acide acétylsalicylique, inéligibilité, statisticien, phénylalanine… » au cœur d’une phrase avec un naturel déconcertant… çà c’est aussi le métier de voix-off.

Or chacun d’entre nous a sa bête noire. Mais ne nous leurrons pas, la maîtrise de l’articulation en dit long sur votre savoir-faire. Sans ne bonne articulation, vous pouvez avoir la plus belle voix du monde, vous ne serez pas clair(e), ce que vous direz restera de la bouillie pour les oreilles.
Pour être intelligible, un mot doit être correctement prononcé et avec la bonne intonation, s’il vous plaît.

L’articulation, comme tout rouage, se peaufine et s’entretien.
C’est la gymnastique des zigomatiques, ou plus exactement des lèvres, de la machoire et de la langue.

articulation_henrich_2004-1

Voici donc quelques exercices

• Le stylo : entrainez-vous à lire le plus distinctement possible avec le bout d’un stylo coincé entre les dents. Oui… çà fait baver. C’est normal. Mais surtout après un tel traitement, votre machoire ne demandera pas mieux que de prononcer les mots avec souplesse, classe et distinction !

• Pour la langue :

o Commencez par vous échauffer en prononçant des « La La La… » et en faisant bien claquer la langue à chaque fois.

o Imaginez une bougie, et soufflez dessus comme si vous vouliez l’éteindre. Vous êtes probablement en train de faire un petit rond avec vos lèvres, un petit « O » (en « cul-de-poule »). Et il est également probable que votre langue se resserre, comme pour former un demi-tube dans votre bouche. Or, il est inutile de rétrécir sa langue pour serrer ses lèvres : vous comprenez donc l’intérêt de la gym buccale pour vous entraîner à dissocier ces différents muscles buccaux, et à les utiliser de façon indépendante. Soufflez de nouveau, mais en vous appliquant à garder la langue bien plate.

o Ouvrez la bouche, tout en vous tenant les lèvres et la mâchoire inférieure. Tirez la langue aussi longue que possible, et ramenez-la brusquement pour la laisser reposer plate et basse, l’extrémité en contact avec les dents de la mâchoire inférieure. Recommencez plusieurs fois.

o La base de la langue maintenue aussi plate que possible, relevez-en la pointe lentement dans une position perpendiculaire au palais. Puis ramenez-la par degrés jusqu’à ce qu’elle ait repris sa situation première. Répétez une dizaine de fois.

(En savoir plus sur http://coacheloquence.com/pourquoi-et-comment-dompter-sa-langue-6-exercices-darticulation/)

• Pour l’articulation : Ils sont célèbres, ils sont rigolos et tordus, Ils sont beaux, ils sont frais les exercices d’articulation ! Mais si, souvenez-vous :
o Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ? archisèches ?
o Trois très gros, gras, grands rats gris grattent
… etc !

La suite ici pour s’entraîner : www.articuler.com

Amusez-vous bien !

No Commentaires

Laisser une Réponse