Ils ne veulent pas de moi

Etre Intermittent du Spectacle, c’est être dépendant du choix des autres.

On est en permanence choisi… ou pas. On passe des castings qu’on réussi… ou pas. Cela fait partie intégrante de notre métier. Il faut absolument s’habituer à recevoir des réponses négatives bien plus souvent que les autres.

Puisque nous nous exposons plus souvent que les autres à être choisis, il faut apprendre :

  1. A gérer cette sélection
  2. A gérer le succès
  3. A gérer le rejet
  4. A gérer la déception
  5. A continuer à croire en soi
  6. A ne jamais arrêter de progresser
  7. A peut-être se remettre en question sans pour autant tout remettre en question

Il faut s’habituer à être contacté parce qu’on a été présélectionné, s’en réjouir. Et parfois recevoir un message qui vous annonce que … » ben non, finalement on a préféré quelqu’un d’autre que vous ». Quand on a une réponse !

Ce n’est jamais agréable à entendre, c’est vrai. Pas facile. Même si on a préféré un homme à une femme, ou le contraire, et que là vous n’y pouvez vraiment rien.

Mais on a vite fait d’interpréter cela comme : ” l’autre était meilleur que moi. Je n’étais pas assez bon/bonne “. Peut-être, çà arrive. Et on a vite fait de le vivre comme une critique, un rejet, un reproche… bref, un échec. Et de confondre sélection professionnelle et valeur personnelle.

Non, vous n’êtes pas nul !

Non vous ne valez pas rien. Non, vous n’êtes pas nul ! Sinon vous ne seriez pas là à faire ce métier ! Ce choix ne dit pas qui vous êtes. Il ne vous détermine pas.

Ca ne marche pas cette fois-ci ? Passez à autre chose. Et quand c’est vous qui serez choisi la prochaine fois, ayez une pensée pour ce « vous » si déçu précédemment et dites-vous : « tu vois, tout va bien, chacun son tour ! »

Bien sûr, si les réponses négatives s’accumulent, comment ne pas douter ? C’est humain. Et nous sommes des gens sensibles, n’est-ce pas ?

Mais parfois dites-vous bien que cela n’a rien à voir avec vos propres qualités et il ne faut pas l’oublier.

Sensible oui, fragile et vulnérable pas nécessairement !

Le piège ? Ces réponses négatives peuvent vite devenir un étalon de sa propre valeur. C’est vrai qu’on peut avoir besoin parfois de se remettre en question, comme dans tous les domaines de la vie, mais il ne faut pas le faire à chaque réponse négative d’un client !

N’oublions pas que nous ne maitrisons pas tous les éléments qui font un choix. Parfois cela dépend grandement du client : de ce qu’il imagine, du type de voix qu’il a en tête, d’un style qu’il recherche, de ses à priori sur le choix d’un homme ou d’une femme, d’un budget, d’un timing, d’un tel qui connaît une telle… etc. Oui. Des fois, on ne correspond tout simplement pas à ce qui est recherché. C’est tout. Ca ne veut rien dire d’autre. Et ce n’est pas plus grave que cela.

Ce choix est extrêmement subjectif .

Il n’est pas forcément juste mais peu importe. Remettons les choses à leur juste place : dans ce métier, on n’est pas toujours l’Elu et certains le sont plus que d’autres.

Concentrons nous sur les aspects positifs. Sur ce que nous pouvons maitriser : la qualité de notre travail, nos techniques, notre souplesse, notre écoute, et surtout, c’est capital : notre bon contact avec les autres. Gardez le sourire. Restez positif !

Parfois aussi, posez vous honnêtement et sereinement la question : est-ce que je peux faire mieux ? Qu’est-ce que je peux faire pour m’améliorer ?

N’arrêtez jamais d’apprendre. Perfectionnez-vous. Toujours et encore. N’arrêtez jamais d’évoluer, d’ajouter de nouvelles compétences, de faire de nouvelles expériences. N’oubliez pas d’essayer quelque chose de nouveau de temps en temps…

Même si elle n’a à priori rien à voir avec votre métier, vos buts, toute expérience vécue vous servira un jour

1 Commentaire

  • Répondre lb milie 13/10/2015 à 20:06

    Merci pour cet article, beaucoup d’optimisme en plus il s’applique à tous les métiers 🙂

  • Laisser une Réponse