C’est quoi une voix-off ?

Par définition, la voix-off est la voix dont on ne voit pas le visage et qui accompagne une image.

Plus largement, une voix, off ou pas, c’est un instrument. Le votre. Celui du client. Celui du technicien qui vous accompagne. De l’auteur. Du metteur en scène… etc

Un instrument

Un instrument qui produit un son, de préférence celui qu’on lui demande, qu’on attend de lui. Vous êtes le musicien. Le client est le compositeur.

En clair vous devez savoir moduler votre voix, créer des images avec le son qui sort de votre bouche, y mettre des intentions, des émotions, articuler, respirer… pour faire passer un message, une information, une identité, une émotion, une couleur (oui !) dans l’esprit de celui qui reçoit ce message. Susciter une envie, un désir. A volonté. A la commande.

Une voix doit incarner une idée, une image, un personnage.

A vous donc de comprendre et d’interpréter au plus juste. De jouer sur le timbre (voix grave ou haute, chaude, froide…) le ton (ouverte, neutre, fermée, enjouée, sérieuse, jeune, expérimentée …) l’énergie (voix rapide, posée, douce, forte), la respiration (les temps de pause, l’émotion…)

Et pour cela vous allez devoir jouer des cordes de votre instrument : vos cordes vocales mais aussi votre sensibilité.

Un metier a tiroirs

Le métier de voix-off est un métier à tiroirs : il renferme en fait plein de métiers différents : de la narration au commentaire, du doublage à la pub en passant par les voix caméléons comme pour les dessins animés où un comédien voix-off peut interpréter plusieurs personnages… Une voix-off journalistique ne saura pas forcément faire une voix de pub (jouée) et vice-versa. Ce sont vraiment deux talents très différents.

Être comédien voix-off, c’est avant tout être comédien, mais c’est aussi un travail différent de la voix, qu’elle soit utilisée sur scène où elle devra être « portée » jusqu’au dernier rang, ou devant un micro. Là encore le travail est différent. Les techniques diffèrent.

Bref, il n’y a pas un métier de Voix-Off, mais des métiers et des techniques différentes. Des savoir-faire qui parfois se complètent mais ne se croisent pas forcément, dont la diversité n’a de limites que la variété des caractères, des histoires et des émotions humaines.

2 Commentaires

  • Répondre Matthieu Farcy 09/09/2015 à 09:30

    Merci pour cette belle présentation et cet éclairage sur le métier !
    J’aime beaucoup votre conclusion.

  • Répondre Carène Vale 10/09/2015 à 10:48

    Ici les mots sont choisis… et c’est très juste 🙂 Merci Valérie pour ce texte et pour votre jolie voix ! (je vous ferais de la pub sur ma page pro Facebook, si cela ne vous dérange pas bien entendu ? )

    Belle route à toi *** Carène***

  • Laisser une Réponse